Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Triptyque pour l'église St Pierre de Roquefort sur Soulzon

18 Décembre 2020 , Rédigé par Atelier de Micha Greschny

Si durant le confinement, l'absence des élèves qui participent à la vie de l’atelier s’est vraiment faite sentir, ma présence y a été quotidienne pour la réalisation de ce triptyque de deux mètres de hauteur consacré à l’apôtre Pierre et destiné à l’église de Roquefort sur Soulzon.

Le Christ au centre, trônant et tenant sa Parole disant à Pierre deux phrases qui, si elles lui ont été adressées, le sont aussi à nous.

D’un côté, le passage de l’évangile de Mathieu où Jésus dit à Pierre : « Je te donnerai les clés du Royaume » et de l’autre, la dernière pêche miraculeuse décrite dans l’évangile de Jean.

Au cours des siècles, on a fait de la première scène une image charmante de naïveté faisant de Pierre celui qui accueille le peuple racheté dans le Paradis et leur ouvre la porte. Mais le sens est en fait bien plus profond si on se donne la peine se de plonger un peu dans la lecture de la Parole en la lisant tout simplement.  Jésus donne l’explication de ce que sont ces clés, parole adressée à Pierre, mais destinée aussi à chacun d’entre nous. Et ces clés sont en fait une des conditions pour rentrer dans son Royaume : Matthieu16.19

Je te donnerai les clés du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

Passage « clé » si je puis dire, qui renvoie à une prescription que Jésus fera plus tard à ses disciples (donc encore une fois à chacun d’entre nous) dans l’évangile de Jean.

Jean 20.23 : Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés, et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

Jésus nous a dit que si nous ne pardonnons pas, nos péchés ne nous serons pas pardonnés. L’alliance du pardon qu’Il veut signer avec nous, nous est offerte par son sacrifice à la croix.

Voilà les clés du royaume données à l’apôtre Pierre, et elles nous sont aussi présentées à nous.

La deuxième scène est aussi particulièrement encourageante, Jean reconnait Jésus qui les attends sur la rive et dit « c’est le Seigneur ». Alors, Pierre, celui qui l’a renié quelques jours auparavant, reconnait sa misère et sera un court instant plus tard celui à qui Jésus dit : « Pais mes brebis ». Magnifique image du rachat opéré à la croix et de cette extraordinaire réhabilitation pour celui qui reconnait Jésus comme Sauveur et Seigneur, qui constate sa misère, se repent, et reçoit cette nouvelle identité « d’enfant de Dieu ».

Si durant le confinement, la présence des élèves qui anime l’atelier s’est vraiment faite sentir, la mienne y a été quotidienne pour la réalisation de ce triptyque de deux mètres de hauteur consacré à l’apôtre Pierre et destiné à l’église de Roquefort sur Soulzon.

Le Christ au centre, trônant et tenant sa Parole disant à Pierre deux phrases qui, si elles lui ont été adressées, le sont aussi à nous.

D’un côté, le passage de l’évangile de Mathieu où Jésus dit à Pierre : « Je te donnerai les clés du Royaume » et de l’autre, la dernière pêche miraculeuse décrite dans l’évangile de Jean.

Au cours des siècles, on a fait de la première scène une image charmante de naïveté faisant de Pierre celui qui accueille le peuple racheté dans le Paradis et leur ouvre la porte. Mais le sens est en fait bien plus profond si on se donne la peine se de plonger un peu dans la lecture de la Parole en la lisant tout simplement.  Jésus donne l’explication de ce que sont ces clés, parole adressée à Pierre, mais destinée aussi à chacun d’entre nous. Et ces clés sont en fait une des conditions pour rentrer dans son Royaume : Matthieu16.19

Je te donnerai les clés du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

Passage « clé » si je puis dire, qui renvoie à une prescription que Jésus fera plus tard à ses disciples (donc encore une fois à chacun d’entre nous) dans l’évangile de Jean.

Jean 20.23 : Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés, et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

Jésus nous a dit que si nous ne pardonnons pas, nos péchés ne nous serons pas pardonnés. L’alliance du pardon qu’Il veut signer avec nous, nous est offerte par son sacrifice à la croix.

Voilà les clés du royaume données à l’apôtre Pierre, et elles nous sont aussi présentées à nous.

La deuxième scène est aussi particulièrement encourageante, Jean reconnait Jésus qui les attends sur la rive et dit « c’est le Seigneur ». Alors, Pierre, celui qui l’a renié quelques jours auparavant, reconnait sa misère et sera un court instant plus tard celui à qui Jésus dit : « Pais mes brebis ». Magnifique image du rachat opéré à la croix et de cette extraordinaire réhabilitation pour celui qui reconnait Jésus comme Sauveur et Seigneur, qui constate sa misère, se repent, et reçoit cette nouvelle identité « d’enfant de Dieu ».

Dans l'atelier.

Dans l'atelier.

Triptyque pour l'église St Pierre de Roquefort sur Soulzon
Triptyque pour l'église St Pierre de Roquefort sur Soulzon
Triptyque pour l'église St Pierre de Roquefort sur Soulzon

Lire la suite